Prime exceptionnelle pour le pouvoir d'achat

Anthony Letué

mardi 22 janvier 2019

Prime exceptionnelle de pouvoir d'achat

Le Président de la République a annoncé, le 10 décembre 2018, plusieurs mesures en faveur du pouvoir d’achat des salariés.

Elles figurent dans une loi du 24 décembre 2018, publiée le 26 décembre 2018.

Prime exceptionnelle de pouvoir d'achat : présentation

Les employeurs peuvent verser une prime exceptionnelle de pouvoir d’achat aux salariés, sans charges sociales et sans impôt, dont les principales caractéristiques sont les suivantes :

  • Elle est facultative pour l’employeur ;
  • Elle ne peut se substituer à un élément de rémunération prévu par accord, contrat ou usage : elle doit venir en plus de ce qui est habituellement versé ;
  • Elle peut être versée du 11 décembre 2018 au 31 mars 2019 ;
  • Elle peut être versée à l'ensemble des salariés ou à ceux dont la rémunération est inférieure à un plafond librement défini dans l'entreprise ;
  • Quand elle est versée, elle doit bénéficier à tous les salariés présents au 31 décembre 2018 ou présents à la date du versement (si elle est versée entre le 11 décembre 2018 et le 31 décembre 2018) ;
  • Son montant peut varier en fonction du niveau de rémunération, de la durée du travail prévue au contrat et de la durée de présence effective en 2018 ;
  • Elle est exonérée de toutes les charges sociales (y compris CSG/CRDS) et de l’impôt sur le revenu dans la limite de 1000 €, uniquement pour les salariés pour lesquels l’employeur cotise à l’assurance chômage et dont la rémunération perçue en 2018 n'excède pas 3 fois la valeur annuelle du SMIC calculée pour un an sur la base de la durée légale du travail ;

Le montant de la prime, l’éventuel plafond, les modalités de calcul sont prévus :

  • Par accord d’entreprise ou de groupe conclu avant le 31 mars 2019 ;
  • Ou par décision unilatérale de l’employeur prise avant le 31 janvier 2019. Les représentants du personnel, s’ils existent dans l’entreprise, doivent être informés avant le 31 mars 2019.

D'autres mesures mises en place par le gouvernement

Le pouvoir d'achat est au cœur des préoccupations des français, notamment au travers du mouvement des "Gilets Jaunes", que nous avons pu connaitre en début d'année. En complément de cette prime exceptionnelle, l'état a instauré l'exonération sociale et fiscale des heures supplémentaires et complémentaires. Prévues initialement au 1er septembre 2019, ces exonérations sont mises en place depuis le 1er janvier. Une circulaire vient préciser les conditions d'application et les montants.

Pour de plus amples renseignements et mettre en œuvre ces nouvelles mesures, le Cabinet Relya reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Contactez-nous

Partager cet article

Twitter Facebook

A propos de l'auteur

Anthony Letué

Anthony Letué

Ça pourrait aussi vous intéresser

  • En savoir plus

    Liberal
    Le mercredi 16 octobre 2019

    Frais de santé : des changements à...

    Une réforme, relative aux frais de santé, appelée zéro reste à charge, entre en vigueur à...

  • En savoir plus

    Les entretiens obligatoires avec le salarié
    Le mardi 16 juillet 2019

    Les entretiens obligatoires avec le...

    En dehors de l'entretien annuel d'évaluation qui a un caractère facultatif (mais qui est...

  • En savoir plus

    Les nouveautés 2019 en matière d’épargne salariale
    Le mardi 9 juillet 2019

    Les nouveautés en matière...

    Outil incontournable d’une gestion sociale optimale de l’entreprise, l’épargne salariale...