Lancement du dispositif Crédit 50 K

Anthony Letué

jeudi 26 juillet 2018

Juillet 2018, lancement du dispositif « Crédit 50 K€ »

Ce nouveau dispositif permet, par l’intermédiaire d’un cabinet comptable mandaté par son client, de renseigner un dossier de demande de financement directement pour tout emprunt jusqu’à 50 000 €. La demande de prêt est adressée simultanément à trois banques au maximum, choisi par le client parmi les banques partenaires.

Une plateforme pour faciliter les demandes de crédit des TPE et PME

En tous les cas c’est l'objectif de la nouvelle plateforme en ligne Dispositif Crédit 50K € lancée par l'Ordre des experts-comptables et la Fédération bancaire française. Grâce au site, la demande de financement des petites entreprises auprès des acteurs bancaires est  simplifiée. Mais attention, cela n’est possible que pour des crédits inférieurs à 50 000 euros.

Comment ça marche ?

C'est tout simplement à l'expert-comptable, mandaté par son client, de faire la demande sur la plateforme Conseil Sup' Network. Une fois connecté, il  pourra remplir une demande de financement auprès de trois banques maximum. Ces 3 banques sont obligatoirement partenaires de l'Ordre des Experts Comptables.

Le cabinet d’expert comptable Relya adhère au dispositif « Crédit 50 K€ »

Dès son lancement le 4 juillet, Relya adhère au nouveau dispositif « Crédit 50K€ ». Ce dispositif vient enrichir l’offre de solutions en matière de recours au crédit pour faciliter les demandes de financement des TPE et PME.

Au delà de la simplification du recours au crédit, ce dispositif permet au demandeur de bénéficier d’une saine mise en concurrence entre les différents acteurs bancaires partenaires et de renforcer les chances d'obtention d'un financement.

Pour cadrer ce nouveau dispositif, les partenaires bancaires s’engagent à :

  • Répondre sous 15 jours ouvrés au chef d’entreprise concernant l’acceptation du crédit ou dans le cas contraire motiver son refus.
  • Proposer un avantage tarifaire pour le client grâce au prévisionnel attesté par un expert-comptable inclus dans le dossier de financement.
  • Prévenir le cabinet comptable qui a transmis le dossier à la banque afin que ce dernier dispose du même niveau d’information que le chef d’entreprise et la banque.
  • Proposer en parallèle au dirigeant de faire la demande d'un cautionnement mutuel auprès d'un des organismes proposés pour accroître la solidité de son dossier.

N’hésitez pas à nous demander conseil pour lancer votre projet.

Partager cet article

Twitter Facebook Google +

A propos de l'auteur

Anthony Letué

Anthony Letué